D-klik Interactiv


Nos ancêtres se sont installés sur les bords d'un ruisseau.
Des vestiges de voies, des tuiles, des briques... sont des preuves de l'existence de l'homme au bord de la Feschotte dès la période Gallo-Romaine.

Au Moyen-Age deux seigneureries se partagent notre foncier :


- Fesches Moulin qui appartient à la Seigneurerie de BELIEU et qui est détruit par les Bâlois en 1410.

- Le Vieux Village avec son moulin, son château et le hameau du Magny (détruit en 1460) qui appartient à la Seigneurerie de CUSANCE.

 

Du XV° au XVII° siècle : un village se structure

 - Création d'une mairie qui a en charge la basse justice (délits mineurs) pour les villages alentours.

 

XVII° au XIX° siècle : l'essor démographique

- En 1700  une  population rurale d'une  centaine d'âmes.
- En 1817 : 200 habitants. Les héritiers de Frédéric JAPY installent une fabrique de vis sur les vestiges du village  Fesches Moulin.

- Trois autres usines, des bureaux, des magasins, une ligne de chemin de fer, une gare, un canal usinier, une poste, une mairie, un temple, sept cités ouvrières, des maisons de maître et trois écoles sont construites le long de la Feschotte pour relier les deux sites de Fesches Moulin et du Vieux Village...

2 000 habitants constituent alors une population partagée entre l'agriculture et l'industrie.

 

XX° siècle : les turbulences

- C'est d'abord un développement industriel impressionnant, principalement orienté vers la fabrication de la gamellerie militaire en fer étamé, des plaques émaillées et des articles de cuisine en fer battu, étamé, émaillé ou verni qui nécessitent un recrutement important de main-d'oeuvre dans la région mais aussi à l'étranger (Italiens, Espagnols).

- En 1963, la population avoisine alors les  2 500 habitants. Les constructions se poursuivent avec 7 nouvelles cités ouvrières, une église, une pension pour jeunes filles, un square, une nouvelle mairie, une nouvelle poste.

- Le modernisme, les guerres, les crises économiques ont raison de l'empire manufacturier qui fermera l'ensemble de ses usines entre 1981 et 1984.

-  Aujourd'hui un bourg de 2 310 habitants, en pleine révovation  urbaine, s'inscrivant dans l'infrastructure verte et bleue de la Communauté d'Agglomération du Pays de Montbéliard.